F-14 Tomcat, le dernier félin de Grumman

F-14 Tomcat, le dernier félin de Grumman

Messagepar Guns » Lun 7 Juin 2010 21:27

Northrop Grumman F-14A Tomcat

1er vol : 21 décembre 1970
Mise en service : 14 octobre 1972
Retrait : 22 septembre 2006

Type : Chasseur biplace embarqué de défense de la flotte
Motorisation : 2 x Pratt & Whitney TF30-P-412
Puissance : 2 x 9 480 kgp avec PC
Envergure : 19,55 m
Longueur du fuselage : 19,10 m
Hauteur au sol : 4,88 m
Surface alaire : 52,50 m²
Masse Ă  vide : 19 838 kg
Masse maximale : 33 720 kg
Plafond pratique : 17 000 m
Vitesse maximale : Mach 2,34 ou 2 485 km/h
Vitesse ascensionnelle : 13 740 m/mn
Rapport poussée / poids : + 0.91
Rayon d'action de combat : 1 450 km
Rayon d'action avec 2 réservoirs : 3 320 km
Equipage : 1 pilote + 1 RIO
Armement interne : 1 canon rotatif M-61 Vulcan de 20 mm avec 640 obus
Armement externe : 6 AIM-54 Phoenix + 2 AIM-9 Sidewinder + 2 réservoirs (BARCAP) / 4 AIM-54 Phoenix + 2 AIM-7 Sparrow + 2 AIM-9 Sidewinder + 2 réservoirs (MIGCAP) / 4 AIM-7 Sparrow + 4 AIM-9 Sidewinder (Dogfight) / 2 AIM-7 Sparrow + 2 AIM-9 Sidewinder + 1 nacelle TARPS + 2 réservoirs (TARPS)
Nombre produit : 657 unités


Northrop Grumman F-14D Super Tomcat

Type : Chasseur-bombardier biplace embarqué de défense de la flotte
Motorisation : 2 x General Electric F110-GE-400
Puissance : 2 x 12 283 kgp avec PC
Envergure : 19,55 m
Longueur du fuselage : 19,10 m
Hauteur au sol : 4,88 m
Surface alaire : 52,50 m²
Masse Ă  vide : 19 838 kg
Masse maximale : 33 720 kg
Plafond pratique : 17 000 m
Vitesse maximale : Mach 2,34 ou 2 485 km/h
Vitesse ascensionnelle : 13 740 m/mn
Rapport poussée / poids : + 0.91
Rayon d'action de combat : 1 450 km
Rayon d'action avec 2 réservoirs : 3 320 km
Equipage : 1 pilote + 1 RIO
Armement interne : 1 canon rotatif M-61 Vulcan de 20 mm avec 640 obus
Armement externe : 6 AIM-54 Phoenix + 2 AIM-9 Sidewinder + 2 réservoirs (BARCAP) / 4 AIM-54 Phoenix + 2 AIM-7 Sparrow + 2 AIM-9 Sidewinder + 2 réservoirs (MIGCAP) / 4 AIM-7 Sparrow + 4 AIM-9 Sidewinder (Dogfight) / 2 AIM-7 Sparrow + 2 AIM-9 Sidewinder + 1 nacelle TARPS + 2 réservoirs (TARPS) / 4 JDAM de 454 kg + 2 AIM-7 Sparrow + 2 AIM-9 Sidewinder + 2 réservoirs (Interdiction) / 6 800 kg d'armements air-sol (Mk-83, Mk-84, GBU-10, GBU-12, GBU-16, GBU-24)
Nombre produit : 55 unités


Histoire du Tomcat

Le nom « TOMCAT » n'a rien à voir avec le chat Tom du dessin animé, qui passe son temps à cavaler derrière la souris Jerry, qu'il n'attrape jamais. Ce Tomcat-là possédait de longues dents et des griffes acérées, et ceux qui en doutaient ont payé le prix fort. Et si cet avion portait ce nom, c'est surtout pour rendre hommage à un amiral, à qui il avait coûté la carrière : Tom Connolly...
Durant toute la période des essais du F-111B, la Navy ne cessait jamais de se plaindre de l'avion, qui était bien trop lourd pour pouvoir servir sur porte-avions. Son poids au décollage atteignait les 35 tonnes, alors que 25 tonnes étaient prévues à l’origine !
La marine dut batailler ferme avant que le projet fut finalement abandonné, non sans mal, et lança son propre programme de chasseur embarqué. Avec pour résultat la genèse d’un des chasseurs embarqués des plus performants conçus à ce jour… mais aussi la carrière de l'amiral.
Cela s’était passé à l’époque où le sénateur McNamara, qui détestait les militaires, voulait absolument refourguer le médiocre F-111 à l’Air Force et à la Navy. Il « ignorait » volontairement les piètres performances de l'appareil (F-111B) sur le pont des porte-avions, et s'obstinait à faire passer sa "pilule" coûte que coûte... Alors, l'amiral Connolly, complètement furibond, tonna bien fort devant le Congrès : "Sénateur, la foi de toute la Chrétienté ne suffirait pas à faire du F-111 un chasseur !". Cette phrase suffit pour enterrer le F-111 à jamais... et fit naître par la même occasion le chasseur n°14…
Ainsi, la firme Grumman nomma son chasseur "Tomcat", car c’était LE chat de Tom. Et non Tom le chat, comme beaucoup l'avaient d'abord cru. Le F-14 Tomcat allait devenir l'un des plus célèbres chasseurs américains de l'époque de la Guerre Froide, immortalisé par de nombreux romans et films des années 80-90, dont le mémorable « Top Gun », ou encore "Nimitz, retour vers l'enfer".

Pour un avion de chasse, le F-14 Tomcat était grand et lourd. En fait, il fut même l’un des plus lourds embarqués sur porte-avions, en l’occurrence lorsqu’il embarquait sa charge maximale de six Phoenix, deux Sidewinder et deux réservoirs. Sachant que les Soviétiques avaient pour tradition d'attaquer en formation « imposante » et de manière combinée (bombardiers, navires et sous-marins), la marine américaine voulait un chasseur capable de transporter le plus de missiles d'interception possible, capable de voler loin et très longtemps, afin de pouvoir couvrir efficacement toute la flotte à une distance de sécurité. En d'autres termes, un appareil de grandes dimensions capables de transporter le gros et lourd AIM-54 Phoenix, un missile de longue portée spécialement conçu pour la destruction des missiles "seaskimmers" et des bombardiers supersoniques soviétiques. Ainsi, au moment le plus « chaud » de la Guerre Froide, chaque porte-avions américain, excepté ceux de la classe Midway, embarquait par exemple jusqu’à 2 « Squadrons » de Tomcat chacun, c’est-à-dire 24 appareils en tout.

Afin de pouvoir soulever de lourdes charges en une très courte distance (les 90 m de la piste d’envol) et avoir la meilleure manoeuvrabilité au combat, la géométrie variable fut adoptée pour ce nouveau chasseur, après plusieurs "planches" à ailes fixes. C'était LA solution technique à un cahier des charges contraignant : intervenir à très longue distance, « rôder » sur place durant de longues heures (à basse vitesse et attendre le moment propice), tout en ayant la capacité d'emporter la maîtrise de l'air dès le début de l'engagement. Cet avion devait aussi être capable d'assurer ces deux missions tout en "s'optimisant" par lui-même pendant le vol. Et le F-14 Tomcat répondait parfaitement à toutes ces exigences...
Contrairement au Tornado et MiG-23 Flogger, les ailes du Tomcat se déployaient automatiquement à basse vitesse pour augmenter la portance et la maniabilité, surtout pendant les phases critiques du décollage et de l'atterrissage (le Tomcat décollait plus court que l'Eagle : moins de 600m). Mais lorsque les ailes se repliaient au fur et à mesure que la vitesse augmentait et la traînée diminuant, le Tomcat devenait nerveux comme un "chat ébouillanté". De ce fait, malgré sa grande taille, le Tomcat possédait une très bonne maniabilité lors des combats tournoyants, même s’il n’avait pas été conçu pour, à l’origine.
Cependant, l'un de ses principaux atouts résidait surtout dans son radar à longue portée : l’AWG-9 de Hughes. Grâce à ce gros radar, le F-14 pouvait en effet engager un agresseur avant d'être lui-même repéré, il pouvait en outre suivre jusqu'à 24 cibles et en attaquer 6 simultanément, tout en continuant à balayer l'espace en 3 dimensions.

Au moment de sa mise en service, l’armement du F-14 Tomcat était essentiellement constitué d’armes air-air. Comme la plupart des chasseurs américains de cette époque, il emportait un canon rotatif Vulcan de 20 mm, qui crachait du plomb à 6.000 coups/minutes. Car il n'était pas question de refaire la même erreur qu'au Vietnam, avec le F-4 Phantom II. Outre ce canon interne, le Tomcat emportait trois types de missiles, afin de couvrir toutes les distances qui lui sont assignées : AIM-9 Sidewinder (combat à vue); AIM-7 Sparrow (moyenne portée); AIM-54 Phoenix (longue portée). Son arme de prédilection fut le remarquable missile AIM-54 Phoenix, d'une portée de 160 km, aussi appelé "Buffalo".
Au fil des années, le Tomcat pouvait emporter aussi une charge offensive de 6 800 kg, composée de missiles air-sol de toutes les portées ainsi que de roquettes, et de bombes lisses et guidées.

Mais cet avion souffrait d’un gros problème de jeunesse : le groupe moteur. Le même moteur qui équipait le F-111... Et ce problème fut long à guérir.
Le moteur TF-30 allait l'handicaper pour une grande partie de sa carrière opérationnelle, causant de nombreux crashs et morts de pilotes. Il ne supportait pas les évolutions à fortes incidences. Or, le Tomcat était un chasseur, il n'était donc pas conçu pour voler qu'en ligne droite...
Lors des ACMI contre les F-15 ou F-16, le TF30 lâchait souvent lorsque l’appareil cabrait à plus de 60° d'incidence. Et était pratiquement toujours irrécupérable. En combat longue distance, par contre, les Tomcat remportaient pratiquement à chaque fois. Ironie de l’histoire, le Tomcat allait enfin trouver le parfait réacteur qu'au crépuscule de sa carrière : le General Electric F110.

A l'époque de la Guerre Froide, peu de pays pouvaient se permettre d'acquérir ce chasseur très coûteux (env. 38 M$ l'unité), bien que très performant. Finalement, seul l’Iran allait se porter acquéreur de 80 exemplaires, car il espérait stopper les fréquentes incursions des Mig-25 Foxbat soviétiques dans son espace aérien. Equipé à l’époque du vénérable F-4 Phantom II, l’Iran fut incapable de les envoyer jusqu’à l’altitude où croisaient les Foxbat en toute impunité, ou même d’essayer de les rattraper. Mais lorsque les premiers Tomcat arrivaient enfin en Iran, les incursions soviétiques avaient aussitôt cessé…

La dernière mission de guerre du F-14 eut lieu le 8 février 2006. Il s'agissait d'une opération de bombardement sur l'Irak. Le dernier vol d'un F-14 américain, lui, eut lieu le 4 octobre 2006. Beaucoup d'appareils ont été donnés à des musées et les autres ont été ou sur le point d'être ferraillés, pour ne pas être utilisés clandestinement comme pièces de rechange par l'Iran.


Le Tomcat en service

Au niveau opérationnel, le Tomcat n'avait pas pu afficher un tableau de victoires aussi "flamboyant" que l'Eagle, bien que l'occasion s'était présentée à de nombreuses reprises.
Pendant le conflit Iran-Irak, les Tomcat acquis lors du règne du Shah, faute de pouvoir utiliser leurs Phoenix, servaient essentiellement de plate-formes d'alerte avancée (AEW) pour guider les F-4 et F-5 iraniens. Et, manquant d'entraînement au combat air-air, les Tomcat iraniens furent souvent "coiffés" par les Mirage F1 irakiens, et un certain nombre fut même abattu.
Egalement durant ces années 80', les rencontres au-dessus de la Méditerranée entre avions américains et libyens étaient fréquentes et plutôt tendues. Les Libyens imposaient par eux-mêmes une zone d'interdiction de vol au-dessus du Golfe de Syrte, que l'US Navy revendiquait comme zone de circulation internationale. Le ton monta crescendo dans les deux camps, et les Libyens menèrent des vols de plus en plus agressifs en direction de la 6e Flotte américaine. Ils donnaient même parfois l'impression de vouloir attaquer les éléments américains, mais cela restait au niveau de l'intimidation. Lorsque les Tomcat se montraient trop menaçants, les Libyens rebroussaient toujours chemin. Jusqu'à ce matin d'août 1981, où le seuil fut franchi...

Lorsque deux pilotes libyens voulaient savoir de quoi le Tomcat était capable, ils obtinrent sans détour réponse à leur question. Et ce serait déplacé de dire que cela leur avait servi de leçon...
Puisque, huit ans plus tard, les Libyens récidivaient... avec toujours le même score humiliant. Là, ils avaient visiblement compris.
Durant la Première Guerre du Golfe, les Tomcat étaient au chômage technique, car les Eagle de l'Air Force, équipés du nouveau NCTR, se réservaient la part du lion, en patrouillant en plein territoire irakien. Les opportunités de "tir aux pigeons" étaient nettement plus nombreuses. L'autre raison était que les pilotes irakiens connaissaient parfaitement l'AWG-9 depuis la Guerre Iran-Irak. Donc, dès qu'ils le détectaient, ils s'enfuyaient. Alors que celui de l'Eagle, ils ne l'avaient encore jamais rencontré...

Avec le temps, la situation géopolitique changea, et la tendance n'est plus aujourd'hui au chasseur confiné à une ou deux missions spécifiques, mais à un chasseur multirôle. Le Tomcat avait donc dû s'adapter. Il devint chasseur-bombardier et, accessoirement, effectuait aussi des missions de reconnaissance TARPS (il était le seul à pouvoir emporter le pod). Ce genre de mission s'effectuait généralement au-dessus d'une zone fortement défendue, et l'avion recco devait pouvoir se défendre par lui-même.
Mais sur le porte-avions, le chasseur-bombardier par excellence restait le F/A-18 Hornet. Ainsi, on peut dire que le Tomcat avait un grand "F" et un petit "a", et le Hornet, l'inverse.
Mais, avec le temps, la cellule vieillissant, le Tomcat demandait trop d'heures d'entretien et coûtait de plus en plus cher (50 heures de maintenance pour 1 heure de vol).
Et, avec les guerres d'Irak et d'Afghanistan, qui sont des gouffres Ă  dollars, il n'Ă©tait plus possible de garder en service un chasseur "pur-sang", qui avait fait son temps, mĂŞme s'il Ă©tait encore puissant. Sa mise Ă  la retraite fut donc sans appel...

Le F-14 Tomcat fut un appareil de la Guerre Froide, destiné à protéger les Task Force américaines (CVBG) des attaques nucléaires qui n'eurent jamais lieu. C'était d'ailleurs la raison d'être de la synergie AWG-9/AIM-54. Le fait d'ajouter durant sa conception une capacité de "dogfight" à cet appareil fut à la limite du non-sens car, pourquoi aller exposer dans un combat rapproché contre des adversaires beaucoup plus légers et économiques toute une installation électronique extrêmement coûteuse, lourde et délicate qui n'a sa place que dans le combat à très longue distance contre des menaces nucléaires ? Vu sous cet angle, on comprend mieux en effet l'abandon du programme à la fin de la Guerre Froide. Mais on peut surtout souhaiter à la Marine américaine de ne pas s'être trompée...


Versions du "Matou"

:arrow: YF-14A Tomcat : Prototypes et avions de préproduction. 12 exemplaires construits.

:arrow: F-14A Tomcat : Intercepteur biplace tout-temps pour la marine américaine. Des modifications furent introduites en fin de vie pour ajouter le tir de munitions de précision. 545 F-14 A avions furent livrés à l'US Navy et 79 à l'Iran. Les derniers 102 F-14A furent livrés avec une version améliorée du moteur TF30-P-414A. De plus, le 80ème F-14 A construit pour l'Iran fut livré à l'US Navy.

:arrow: F-14A+ Tomcat ou F-14B Tomcat/Bombcat : Version améliorée du F-14A avec des moteurs GE F110-400. Une grande partie de l'avionique fut conservée ainsi que le radar AWG-9. 38 nouveaux avions furent construits et 48 F-14A furent mis au standard de la version B. A la fin des années 1990, 67 F-14B furent modifiés pour prolonger la durée de vie de leur structure et améliorer l'avionique offensive et défensive. Cette nouvelle version reçut le nom de F-14B Upgrade.

:arrow: F-14D Super Tomcat : Dernière version opérationnelle du "Matou". Les moteurs TF30 originaux sont remplacés par des GE F110-400, similaires à ceux du F-14B. Le F-14D Super Tomcat a aussi une nouvelle avionique numérique, une planche de bord tout écran et un nouveau radar APG-71 en remplacement du AWG-9. 37 avions furent construits et 18 F-14A mis à jour.

:arrow: Super Tomcat 21 : Version équipée de super-croisière, signature radar réduite et plus grande autonomie ainsi que d'autres caractéristiques. Dick Cheney, alors Ministre de la défense, ordonna la fin du programme F-14 en ordonnant la destruction des chaînes de montage de l'avion. Il a décidé par ailleurs le développement du F/A-18E/F, destiné à assurer le rôle qui aurait été éventuellement assumé par ce Super Tomcat.

Un total de 712 F-14 Tomcat, toutes versions confondues, furent construits entre 1969 et 1991, dans l'usine Grumman de Bethpage, New York.


Le Tomcat au temps de sa splendeur

:arrow: VF-1 Wolfpack
:arrow: VF-2 Bounty Hunters
:arrow: VF-11 Red Rippers
:arrow: VF-14 Tophatters
:arrow: VF-21 Freelancers
:arrow: VF-24 Renegades
:arrow: VF-31 Tomcatters
:arrow: VF-32 Swordsmen
:arrow: VF-33 Starfighters
:arrow: VF-41 Black Aces
:arrow: VF-51 Screaming Eagles
:arrow: VF-74 Be-Devilers
:arrow: VF-84 Jolly Rogers
:arrow: VF-101 Grim Reapers
:arrow: VF-102 Diamondbacks
:arrow: VF-103 Jolly Rogers (ex-Sluggers)
:arrow: VF-111 Sundowners
:arrow: VF-114 Aardvarks
:arrow: VF-124 Gunfighters
:arrow: VF-142 Ghostriders
:arrow: VF-143 Pukin' Dogs
:arrow: VF-154 Black Knights
:arrow: VF-191 Satan's Kittens
:arrow: VF-194 Red Lightnings
:arrow: VF-201 Hunters
:arrow: VF-202 Superheats
:arrow: VF-211 Checkmates
:arrow: VF-213 Black Lions
:arrow: VF-301 Devil's Disciples
:arrow: VF-302 Stallions
:arrow: VF-1285 Fighting Fujibars
:arrow: VF-1485 Americans
:arrow: VF-1486 Fighting Hobos
:arrow: VX-4 Evaluators
:arrow: VX-9 Vampires
:arrow: VX-30 NAWC
:arrow: VX-31 NAWC
:arrow: NWTS, NSATS, PMTC, NWC, NASA & NFWS

:arrow: IIAF - Imperial Iranian Air Force
:arrow: IRIAF - Islamic Republic of Iran Air Force


Les opérations ayant impliqué le Tomcat

-Opération Frequent Wind (Evacuation des réfugiés à Saïgon, avril 1975)
-Premier affrontement avec 2 Su-22 Fitter libyens (19 août 1981, score : 2-0)
-Opération Urgent Fury (Invasion de l'île de Grenade, 25 octobre-15 décembre 1983)
-DĂ©tournement d'un B-737 d'Alitalia transportant les terroristes de l'Achille Lauro (octobre 1985)
-Opération Eldorado Canyon (Bombardement de la Libye, 15-16 avril 1986)
-Opération Praying Mantis (Guerre des plate-formes pétrolières, 18 avril 1988)
-Deuxième affrontement avec 2 Mig-23 Flogger libyens (janvier 1989, score : 2-0)
-Opération Just Cause (Invasion de Panama, 20 décembre 1989-31 janvier 1990)
-Opérations Desert Shield & Desert Storm (Guerre du Golfe, 1990-1991)
-Opération Southern Watch (Zone d'interdiction Irak, 1991-2003)
-Opération Deliberate Force (Bombardement de la Bosnie-Herzégovine, 1995)
-Opération Northern Watch (Zone d'interdiction Irak, 1996-2003)
-Opération Desert Fox (Bombardement de l'Irak, 1998)
-Opération Allied Force (Guerre du Kosovo, 1999)
-Opération Enduring Freedom (Guerre d'Afghanistan, 2001-2004)
-Opération Iraqi Freedom (Guerre d'Irak, mars-mai 2003)


Les musées et bases où on peut encore trouver le "Tueur"
(Le numéro à 6 chiffres qui précède est celui de l'appareil)

157982 Cradle of Aviation Museum - Garden City, NY
157984 NAS Pensacola, FL
157986 INTREPID Sea-Air-Space Museum (USS Intrepid) - New York, NY
157990 March Field Museum (March AFB) - CA
158617 Egypt VFW Post 7293 Whitehall, PA
158623 Naval Base Ventura (NAS Point Mugu, Pedestal Mount, Front Gate Airpark) - CA
158978 San Diego Carrier Museum (USS Midway/MCAS Miramar), CA
158985 Yanks Air Museum - Chino, CA
158998 Air Victory Museum (South Jersey Regional Airport) - Medford, NJ
158999 NAS/JRB Ft Worth (Carswell AFB) - TX
159025 Patriot's Point Naval & Maritime Museum
159432 Cradle of Aviation Museum - Garden City, NY
159445 NAS Norfolk (Front Gate Airpark), VA
159448 Naval Inventory Control Point
159455 NAWC-AD Strike Test Squadron
159600 OV-10 Bronco Association - Ft. Worth, TX
159610 National Air & Space Museum, DC
159619 Lakeland Air Museum Florida, FL
159620 Pioneer's Museum - Imperial, CA
159626 NAS Fallon - NV
159629 Wedell-Williams Aviation Museum Louisiana - Patterson
159631 San Diego Aerospace Museum - Gillepse Field Annex CA
159829 Wings Over the Rockies Denver, CO
159830 WESTERN MUSEUM OF FLIGHT (SCHAF) Hawthorne Municipal Airport, CA
159841 NSWC-DD (AIRFIELD RAMP) - Virginia Bch, VA
159848 Tillamook Air Museum - OR
159853 Defence Supply Center Richmond, VA
159856 NAF El Centro, CA
160382 Museum of Flight - Seattle, WA
160386 Delaware Valley Historical A/C Association, NAS Willow Grove, PA
160391 Texas Air Museum - Slaton, TX
160395 Kalamazoo Aviation History Museum / Kalamazoo / Battle Creek Intl AP, MI
160401 Fleet Air Control & Surveillance Facility VACAPES - Virginia Bch, VA
160403 American Airpower Heritage Museum, TX
160411 Empire State Aeroscience Museum - Glenville, NY
160658 NAES LAKEHURST (NAWC-AD Lakehurst) - NJ
160661 U.S. Space & Rocket Center - Huntsville, AL
160666 Western Aerospace Museum - Oakland, CA
160671 Yanks Air Museum - Chino, CA
160684 Pima Air & Space Museum - Tucson, AZ
160686 Yanks Air Museum Chino, CA
160694 USS LEXINGTON Museum - Corpus Christi, TX
160889 Pacific Coast Air Museum - Santa Rosa, CA
160898 Palm Springs Air Museum - Palm Springs, CA
160899 Cradle of Aviation Museum - Garden City, NY
160902 Grumman Memorial Park - Calverton, NY
160903 Mid-America Air Museum - Sioux City, IO
160909 NAS Atlanta
160914 Willmar Municipal Airport Willmar, MN
160928 Yanks Air Museum - Chino, CA
161134 Valiant Air Command - Titusville, FL
161141 NAF Atsugi
161151 Tobyhanna Army Depot - Pocono, PA
161159 National Museum of Naval Aviation - Pensacola, FL
161163 Prairie Aviation Museum - Bloomington, IL
161166 Carolinas Aviation Museum - Charlotte, NC
161422 NAS Wildwood - NJ
161426 Deland Naval Air Station Museum - DeLand, FL
161598 Tulsa Air & Space Museum
161605 Wings of Eagles Discovery Center (Elmira-Corning Regional Airport), NY
161611 Naval Air Technical Training Center
161615 Combat Air Museum -Topeka, KS
161620 Selfridge Military Air Museum, Mount Clemens, MI
161623 Patuxent River Naval Air Museum
161860 Aviation Museum of Kentucky - Lexington, KY
161863 Heritage Park - NAS Jacksonville, FL
162591 Quonset Air Museum - North Kingstown, RI
162592 Ronald Reagan Presidential Library - Simi Valley, CA
162595 Naval Test Wing Atlantic, NAS Patuxent River
162607 Yanks Air Museum - Chino, CA
162689 USS HORNET Museum - San Francisco, CA
162694 MAPS Air Museum - Akron/Canton, OH
162710 North Atrium, National Museum of Naval Aviation
162910 NAS Key West
162911 Estralla Warbird Museum - Paso Robles, CA
162912 Grissom Air Museum - Peru, IN
162926 New England Air Museum - Windsor Locks, CT
163893 Arnold AFB, TN
163897 Aerospace Museum of California - Sacramento, CA
163902 Hickory Aviation Museum - Hickory, NC
163904 Pacific Aviation Museum, Ford Island, HI
164342 Wings Over Miami Air Museum - Miami, FL
164343 Evergreen Aviation Museum - Minnville, OR
164346 Virginia Aviation Museum - Richmond, VA
164350 Joe Davies Heritage Airpark - Palmdale, CA
164601 Castle Air Museum - Atwater, CA
164603 Northrop Grumman Plt 25 Bethpage, NY
164604 NAS Oceana, VA

Image
F-14A Tomcat

Image
F-14B Tomcat

Image
F-14D Super Tomcat

Photos de la "BĂŞte"

Image

Image
Source DoD US


Sources officielles : http://aeronavale-porteavions.com/site/f14/index.php
Avant de nous lier connaissance, je vous recommande chaudement de vous initier Ă  notre modus vivendi... Qu'en dites-vous ?

Image


Vous vous sentez invincible ? Venez m'affronter ici : http://challengers.mohja.fr
Avatar de l’utilisateur
Guns
Modérateurs Globaux
Modérateurs Globaux
 
Messages: 2473
Inscription: Dim 6 Juin 2010 18:26
Localisation: Clichy, France
Medals: 9
Modo (1) Contribution exceptionnelle (1) contribution (1) Assiduité au forum (1)
dossier 1ere classe (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Rédaction de qualité (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)
+3 ans d'ancienneté (1)

Re: F-14 Tomcat, le dernier félin de Grumman

Messagepar vigi » Dim 7 AoĂ» 2011 18:57

Un de moins... ou un de plus pour pièces, c'est comme on veut.

L'incident daterai de début Juillet à priori.
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il Ă©tait impossible d'Ă©chouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5336
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: F-14 Tomcat, le dernier félin de Grumman

Messagepar Kimono Furieux » Jeu 11 AoĂ» 2011 17:40

Oh, y a eu pire comme crash de Tomcat .
Celui-ci a l'air d'être récupérable car "posé, pas cassé".

S'ils n'en veulent plus, je le prendrais bien chez moi.
@+
Boum un jour, Boum toujours !
Avatar de l’utilisateur
Kimono Furieux
Second-maitre
Second-maitre
 
Messages: 64
Inscription: Sam 11 DĂ©c 2010 10:32
Localisation: Tarn (81)
Medals: 2
carriere militaire (1) + 1 an d'ancienneté (1)

Re: F-14 Tomcat, le dernier félin de Grumman

Messagepar vigi » Lun 7 Nov 2011 18:56

Isfahan Air Base...
La dernière base opérationnelle sur F-14 Tomcat.

C'est pour les voir en meeting que ça va être compliquer.


Sources
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il Ă©tait impossible d'Ă©chouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5336
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: F-14 Tomcat, le dernier félin de Grumman

Messagepar PhantomII » Ven 27 Jan 2012 20:40

Crash d'un F-14 en Iran, l'equipage n'a pas pu s'ejecter.
L'article ne mentionne malheureusement pas le nombre d'appareil encore en service.

Article de presse
Image
Avatar de l’utilisateur
PhantomII
Aspirant
Aspirant
 
Messages: 515
Inscription: Ven 23 Sep 2011 21:29
Medals: 2
Rédaction de qualité (1) +3 ans d'ancienneté (1)

Re: F-14 Tomcat, le dernier félin de Grumman

Messagepar PhantomII » Lun 20 FĂ©v 2012 11:58

Encore un autre Tomcat qui entre au musée, celui de la base navale de Wildwood.
L'appareil a été entièrement démilitarisé et est dépourvu de ses moteurs

L'article qui en parle

Message pour les patrons... Va falloir mettre a jour le site du Tomcat avec ce nouveau F-14 visible en musée. :)
Image
Avatar de l’utilisateur
PhantomII
Aspirant
Aspirant
 
Messages: 515
Inscription: Ven 23 Sep 2011 21:29
Medals: 2
Rédaction de qualité (1) +3 ans d'ancienneté (1)

Re: F-14 Tomcat, le dernier félin de Grumman

Messagepar vigi » Mar 21 FĂ©v 2012 14:31

Pour ça Phantom, il faudrait avoir le BuNo de ce Tom. ;)
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il Ă©tait impossible d'Ă©chouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5336
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: F-14 Tomcat, le dernier félin de Grumman

Messagepar Valkyrie » Sam 13 Oct 2012 11:55

Image

Un F-14B, assigné au VF-103 "Jolly Rogers", escorté par deux MiG-21 des forces aériennes Croate (2002). Un p'tit trio original !
Voici le texte qui peut être ajouté à vos messages. Il y a une limite de 580 caractères.
Avatar de l’utilisateur
Valkyrie
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 963
Inscription: Ven 11 Juin 2010 16:28
Medals: 4
contribution (1) dossier technique de qualité (1) Rédacteur site web Aero-PA (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: F-14 Tomcat, le dernier félin de Grumman

Messagepar vigi » Mar 12 FĂ©v 2013 22:00

Le Tomcat continue d'Ă©voluer... Avec l'Iran.

Le régime iranien vient d'annoncer le succès du tir d'un nouveau missile air-air, le Fakour 90.
Après avoir produit une version nationale du Sidewinder, le Fatter et le Sedjil qui est une version local du MIM-23 Hawk, ces deux missiles étant conçu pour les F-14 Tomcat, en particulier le Sedjil qui remplace les AIM-54A Phoenix.

Pour le Fakour-90 les iraniens n'ont rien divulgué sur ce missile, en dehors d'un tir réussi, ce qui ne veut pas forcément dire que le-dit missile a atteint une cible.
Reste à savoir si ce missile air-air est IR ou EM, courte, moyenne ou longue portée...

Bref, Ă  suivre... ou pas...
Parce qu'avec les iraniens, ils sont plus dans l'effet d'annonce que dans la communication. :?

Sources
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il Ă©tait impossible d'Ă©chouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5336
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Re: F-14 Tomcat, le dernier félin de Grumman

Messagepar Nico2 » Mar 12 FĂ©v 2013 23:03

vigi a Ă©crit:Parce qu'avec les iraniens, ils sont plus dans l'effet d'annonce que dans la communication. :?


C'est sur qu'entre le chasseur furtif iranien Qaher-313 qui a l'air d'une maquette en plastique moulé à l'échelle 1, les drones iraniens dont les images sont de grossiers photomontages de drones existants, japonais ou autres... :mrgreen:

"On demande Ă  voir" ;)
¤ Nicolas
Forward
Avatar de l’utilisateur
Nico2
Maitre-principal
Maitre-principal
 
Messages: 267
Inscription: Lun 14 Juin 2010 20:01
Localisation: Hauts-de-Seine (92)
Medals: 3
ex contributeur (1) photo de 2ème classe (1) + 1 an d'ancienneté (1)

Suivante

Retourner vers USA

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité