Ferdinand von Zeppelin

Ces hommes et ces femmes qui ont fait l'Histoire de l'aéronautique qu'elle soit navale ou non

Ferdinand von Zeppelin

Messagepar Connie » Lun 20 Juin 2011 17:32

Image
8 juillet 1838 - 8 mars 1917


Le comte Ferdinand von Zeppelin est né à Constance , le 8 juillet 1838.
Elève brillant, il sort de l’Ecole militaire avec le grade de lieutenant de cavalerie, il complète sa formation dans des écoles techniques puis à l’université.
En 1863, alors que la guerre de sécession déchire les Etats-Unis, Zeppelin part travailler sur le nouveau continent . Il est séduit des progrès accomplis par les américains en matière d’utilisation des ballons libres.

En juillet 1870, de retour en Europe, il participe au conflit franco-prussien en tant que capitaine d’état-major et se retire de la vie militaire avec le grade de général de cavalerie.
Mais il reste toujours passionné par l’aéronautique , il fréquente de nombreux inventeurs, il rédige, en 1874, une note où il préconise l’utilisation du dirigeable comme moyen de transport de courrier, de passager ou de fret.
Patriote convaincu, Zeppelin est très affecté par le retard de l’Allemagne dans le domaine de l’aéronautique, car le 9 août 1884, le dirigeable « La France » parvient à boucler un circuit d’une distance de 7,6 km en 23 minutes.
Ainsi, il renonce à ses fonctions de gouverneur de Sarrebourg et se consacre pleinement à l’élaboration d’un plus léger que l’air opérationnel, capable de couvrir de longues distances.
Cinq ans plus tard, Zeppelin dépose un brevet d’invention concernant un dirigeable , très long cylindre à structure rigide recouverte d’étoffe, raidi par une arrête intérieure en treillis supportant des nacelles.
Mais sa rencontre avec l’ingénieur Théodor Kober se révèle décisive, puisque ce dernier propose à Zeppelin de mettre au point un modèle rigide constitué par des anneaux métalliques entrecroisés recouvert de toile caoutchoutée, en disposant à l’intérieur un certain nombre de ballonnets gonflés à l’hydrogène, ceci afin de réduire les risques liés à une crevaison de l’enveloppe.
A la même époque Zeppelin fait la connaissance de Berg, précurseur de l’industrie de l’aluminium, ainsi, de la collaboration de ces trois hommes naîtra le premier « zeppelin » .
Zeppelin met au point un hangar révolutionnaire, immense abri de bois, monté sur pontons, pouvant être orienté suivant la direction des vent, afin de protéger le dirigeable lors de ses séjours à terre.
En juin 1900, le dirigeable Z-1 est prêt pour l’envol, il comporte une carcasse d’aluminium de 128 m de long et de 11,70 m de diamètre, pour un volume de 11300m3. Il est propulsé par deux moteurs Daimler de quatre cylindres de 14,2 ch, qui actionnent chacun deux hélices quadripales en aluminium. Un contrepoids, suspendu à un câble reliant les deux nacelles, commande l’inclinaison.
Le 2 juillet,(Zeppelin est âgé de soixante deux ans), le Z-1 effectue sa première ascension et tient en l’air 18 minutes, car le gouvernail se casse.
Malgré ces essais encourageants , Zeppelin cesse ses expériences car il est au bord de la ruine, mais il réussit à convaincre Guillaume II de la nécessité de financer ses projets, ainsi la marine fournirait les fonds demandés.
Le Z-2 est mis en chantier en 1905, doté de moteurs de 85ch, il s’écrase à l’atterrissage lors d’une tempête, brisant la carcasse , l’avenir des dirigeables est bien compromis.
Mais Zeppelin rencontre Hugo Eckener, économiste et amateur d’aéronautique, qui réussit à le convaincre de la mauvaise adaptabilité du dirigeable, de plus le Kaiser renouvelle sa confiance en Zeppelin en exigeant que l’armée soutienne le programme.
Le Z-3 est construit, il établit un nouveau record du monde, franchissant au dessus du territoire helvétique, 300 km en 12 heures de vol .
En 1908, le LZ-4, est pris dans un orage, lors d’un essais d’endurance de 600 km imposé par l’armé, il est détruit par les flammes, ce qui décide les militaires à renoncer au financement des autres projets.
Afin de se procurer un financement rapide Eckener lance une immense souscription publique, qui permet en quelques jours de réunir les fonds nécessaire à la poursuite de l’entreprise, va naître la firme Zeppelin Luftschiffbau.
Maybach, ancien ingénieur chez Diesel et Claude Dornier dirigent chacun une filiale de la société.
Le LZ-5 effectue sa première sortie en mai 1909, malgré un accident, le dirigeable est vite réparé , il reprend sa route et atterrit normalement. C’est grâce à sa stabilité et sa maniabilité, que l’armée s’intéresse à ce projet et se porte finalement acquéreuse.
Trois mois plus tard, Ă  bord du LZ-6, Zeppelin est accueilli par Guillaume II en personne
devant une foule enthousiaste, dès lors le firme DELAG (Deutsche Luftschiffbau AG)
transporte jusqu’en 1914 près de 10000 passagers sans le moindre incident.
Formant de nombreux équipages, elle renforce considérablement le potentiel militaire
aéronautique du Reich.
Mais la grande guerre coûtera cher en matériel : sur les 96 dirigeables engagés dans les
opérations , seulement 3 resteront au terme du conflit.
Le comte Zeppelin s’éteint le 8 mars 1917 à Berlin.
Mais l’aventure des zeppelins ne s’arrête pas là, puisque la firme fonctionnera jusqu’en mai
1937, date à laquelle se produira la catastrophe du célèbre zeppelin Hindenburg.


sources: encyclopédie Mach 1,éditions Atlas
Les mythes que nous tissons reflètent inévitablement un fragment de vérité éternelle
J. R. R. Tolkien
Avatar de l’utilisateur
Connie
enseigne de vaisseau
enseigne de vaisseau
 
Messages: 712
Inscription: Lun 14 Juin 2010 13:07
Medals: 8
carriere militaire (1) contribution (1) Assiduité au forum (1) Animation du forum (1)
Rédaction de qualité (1) courtoisie et politesse (1) Membre fondateur+1 an d'ancien (1) +3 ans d'ancienneté (1)

Retourner vers Pilotes de légende

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: MSNbot Media et 1 invité