Augusto CĂ©sar Bedacarratz

Ces hommes et ces femmes qui ont fait l'Histoire de l'aéronautique qu'elle soit navale ou non

Augusto CĂ©sar Bedacarratz

Messagepar vigi » Mer 22 AoĂ» 2012 12:29

Image
Service actif : 1965-1991
Guerre : Conflit des Falklands
Missions de combat :
Victoires homologuées : frégate Type 42 HMS Sheffield
Appartenance : 2ÂŞ Escuadrilla de Caza y Ataque
Avions : Dassault Super-Etendard
Grade le plus élevé : Capitan
MĂ©dailles :
-Medalla del Congreso



En ce Mardi 4 Mai 1982, la météo est exécrable, le plafond nuageux est dense et bas, mais cela n’a pas empêché le décollage du SP-2H Neptune de l’unité de patrouille maritime de l’aéronavale argentine.
Le SP-2H Neptune avait quitté à 5h00 sa base de navale de Rio Grande pour effectuer une reconnaissance aux large des Falklands, afin de tenter de repérer la position des bâtiments de la force expéditionnaire britannique, avec deux objectifs :
-Permettre d’envoyer en toute sécurité des renforts sur l’archipel avec un vol de C-130 Hercules.
-Tenter une action aéronavale contre la flotte britannique.

La météo a cependant rapidement raison de la première mission et, le Neptune est maintenant à la recherche d’écho de surface.
Il est 7h50 quand l’opérateur radar a un premier écho, qu’il identifie comme celui du porte-aéronef HMS Hermes.
Le central opération demande alors au Neptune de confirmer les relèvements, ce qu’il fait à nouveau à 8h14 et 8h43.
La flotte britannique est désormais localisée avec certitude, le commandement aéronaval ordonne alors au SP-2H Neptune de ne plus émettre jusqu’à 10h00, l’équipage de l’avion de patrouille comprend alors qu’un assaut aéronaval est en cours.

Dès le premier relèvement par le Neptune, l’alerte est donnée sur la base de Rio Grande.
Un C-130H de ravitaillement en vol est envoyé au spot de ravitaillement en vol au-dessus de l’Atlantique.
Dans le même temps, les deux pilotes d’alerte du squadron de Super-Etendard, le capitaine de corvette Augusto César Bedacarratz et le lieutenant de vaisseau Armando Mayora préparent leur plan de vol.

IL est 9h45 lorsque les deux Super-Etendard décollent de la base, avec un missile Exocet accroché sous l’aile droite pour chacun d’eux.
Malgré la météo qui ne cesse de ce dégrader, le contact avec le C-130 ravitailleur se déroule sans problème à 10h00.

A 10h35, l’opérateur du SP-2H Neptune envoie un message radio aux deux pilotes des Super-Etendard. Il confirme le relèvement de trois unités navales par 52º 33' 55'' Sud et 57º 40' 55'' Ouest.
Bedacarratz et Mayora note le relèvement, mais ne rompent pas leur silence radio.
Les deux Super-Etendard plonge alors vers les eaux de l’Atlantique-Sud.

Radio et radar coupé, les deux appareils filent à pleine vitesse à 40 mètres au-dessus des vagues, la visibilité est quasiment nulle avec seulement 1 000 mètres de visu’ et un plafond nuageux à 150 mètres… Mais les deux pilotes volent à vue !

A 10h50, Bedacarratz, le leader de la formation et son ailier Mayora approchent des coordonnées fournies, ils montent à 150 mètres d’altitude, enclenchent leurs radars pour accrocher sa cible… Mais rien !
L’océan est vide de tout contact, les trois contacts trouvés par le SP-2H ont disparus.
Bedacarratz coupe immédiatement son radar pour ne pas se faire repérer et replonge à moins de 50 mètres d’altitude.
Le leader enrage.
Où sont donc ses trois bâtiments de la Home-Fleet ?
Où est l’HMS Hermes ?
Bedacarratz refuse d’abandonner la mission maintenant, il veut trouver la flotte britannique, ne serait-ce que pour venger la perte du croiseur Belgrano et des 323 marins qui y ont péri deux jours plus tôt à l’issue de son torpillage par le sous-marin HMS Conqueror.
Les deux Super-Etendard ont maintenant parcouru 25 nautiques supplémentaires et Bedacarratz décide de refaire une dernière tentative.
De nouveau les deux appareils montent à 150 mètres d’altitude, enclenchent leurs radar et là… Un spot apparait.
Les deux pilotes intègrent les données dans leurs calculateurs de tir.
Le transfert de données s’effectue vers les missiles Exocet.
L’ordre de tir est validé.
Bedacarratz et Mayora valide la commande de tir et, les deux missiles anti-navire filent vers leur cible en plongeant à une altitude d’une dizaine de mètres au-dessus des vagues, il est 11h04.
La proximité de la cible fait que les deux pilotes n’ont pas besoin d’illuminer cette dernière, le radar de l’Exocet l’a prise immédiatement en charge.
Bedacarratz et Mayora coupent alors immédiatement leur radar, effectuent un virage serré à 180° et replongent à 40 mètres d’altitude.
Il est grand temps de rentrer à la base de Rio-Grande désormais.

Il ne faut quelques secondes aux deux missiles pour couvrir la trentaine de nautiques qui les séparent de leur cible.
L’AM-39 Exocet tiré par Bedacarratz touche l’HMS Sheffield en plein milieu dans le secteur des machines, avec l’explosion, l’énergie électrique du bord est détruite ainsi que tout le système de gestion de lutte contre l’incendie, alors que le feu se met à ravager toute la section centrale de la frégate britannique.
L’Exocet tiré par Mayora manque sa cible. Ce missile était en fait une version navale récupéré sur une frégate et bricolé pour être adapté au tir depuis un Super-Etendard. Il semble que l’acquisition de données ne soit pas faite lors du tir. Le missile est alors parti droit devant lui sans savoir ce qu’il devait faire ni où aller.
L’HMS Sheffield sera finalement abandonné et sabordé par la Royal Navy le 10 Mai, cette dernière ne pouvant pas sauver sa frégate.
22 marins britanniques périrent lors de l’attaque.

Il est 12h04 lorsque Bedacarratz se pose sur la base de Rio Grande.
La nouvelle est alors officielle, l’HMS Sheffield a été gravement touché par le tir de son missile Exocet.
Bedacarratz devient à cet instant le premier pilote à avoir coulé un bâtiment à l’aide d’un missile anti-navire.
----When you're out of F-8's you're out of fighters----
ImageImage

Un besoin, une question, un sujet ?...Consultez les index avant de créer un nouveau sujet
N'oubliez pas de lire le règlement du forum!

Agissez comme s'il Ă©tait impossible d'Ă©chouer.
Sir W. Churchill
Image
Avatar de l’utilisateur
vigi
Administrateur du site
Administrateur du site
 
Messages: 5336
Inscription: Dim 6 Juin 2010 17:26
Medals: 5
Admin (1) carriere militaire (1) dossier technique de qualité (1) récits et histoire vécu (1)
Membre fondateur+1 an d'ancien (1)

Retourner vers Pilotes de légende

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité